Panique d’avril

Panique d’avril

Comme tous cultivateurs, nous sommes dépendants de la nature et de ses aléas.
Nous avons connu une belle augmentation des températures accompagnée de journées très ensoleillées début Avril. Ceci a donc naturellement amené un bourgeonnement des arbres, qui s’est avéré trop précoce avec l’apparition des dernières gelées nocturnes en fin de mois. Les températures y sont descendues jusqu’à -6° (!!!) ce qui a provoqué de gros dégâts sur les nouvelles pousses.

Si nous ne pouvons pas décider du temps qu’il fera, nous pouvons néanmoins mettre en place des actions pour limiter les dégâts. Le système le plus efficace serai un arrosage continue des bourgeons. Un coquon de glace se forme ainsi autour du bourgeon qui reste de ce fait protéger du gèle. L’arrosage doit être continu jusqu’à la fonte de la glace. Cette méthode très efficace n’est néanmoins pas réalisable dans notre exploitation en raison de l’absence de réseau d’eau à proximité.
L’autre solution consiste au réchauffement de l’atmosphère. On peut par exemple utiliser des bougies de paraffine disposé de manière régulière dans les rangées ou simplement allumer plusieurs foyers de feu dans la plantation. Cette dernière technique a été utilisée par Jacky durant 3 nuits, de longues heures à alimenter le feu et patienter dans l’obscurité la plus complète sous un vent froid et glacial.

Tous ces efforts ont permis de sauvegarder de nombreux bourgeons, mais les dégâts sont quand même visibles notamment sur les Lasiocarpas qui sont les arbres qui débourrent le plus rapidement, comme vous pouvez le voir sur la photo ci jointe.

Depuis le beau temps a refait son apparition et les arbres ont repris tranquillement leur croissance… En gardant un oeil sur le risque de sécheresse qui menace cet été.